Seydou Crépinet - A Constructed World

Plaveč – week #1 – Au de-là des cartes, une tournure idéologique inatendue

DEADLINE #2

Deadline2

Jan Sowa – Une tournure idéologique inatendue
Neoliberalisme et effondrement du Bloc Sovietique

The statue of Lenin on the main square of Nowa Huta decorated for the 1st of May in 1978. L’article porte sur le processus de transformation néolibérale du bloc soviétique à la fin des années 1980 et au début des années 1990 analysé à partir de l’exemple de la Pologne. Sa trajectoire confirme généralement la thèse de Loïc Wacquant mis en avant dans son article « Three steps to a historical anthropology of actually existing neoliberalism », que le néolibéralisme tend à capturer et à utiliser les structures étatiques et les mécanismes de pouvoir plus que tout simplement les démanteler et les affaiblir . L’auteur montre que la transition prévue à l’économie de marché dans l’ancien bloc soviétique a également été accompagnée, soutenue et rendue possible par une puissante idéologie qui a remodelé la construction de la subjectivité et l’a rendu compatible avec le capitalisme néolibéral. Cela prouve que les deux modes d’analyse néolibérale – analyse structurelle du pouvoir d’Etat et le recentrage sur la gouvernance – doivent être traités comme des outils complémentaires pour comprendre les transitions néolibérales. Toutefois, contrairement à Wacquant, l’auteur affirme que dans ce domaine il n’y a rien de nouveau dans la pratique du néolibéralisme, puisque le capitalisme a toujours exigé la complicité de l’Etat pour maintenir une règle apparemment autonome du marché.

Ecouter la conférence ici

László Milutinovits – Workshop

László Milutinovits - Questions

Le workshop proposé par László Milutinovits avait pour but de créer un espace de discussion pour chaque participant et pour le groupe de «Mécanismes d’une Entente. L’objectif était de parler de nos attentes et de nos peurs / préoccupations concernant le projet et plus particulièrement au sujet de notre séjour d’un mois dans Plaveč. Par ailleurs, une troisième question a émergé: «Quelle est le niveau de compréhension du projet?». Après que le groupe a été informé des questions, nous avons été divisés en petits groupes de 5-4 personnes, et chacun a créée un «poster» représentant et illustrant les discussions. Les affiches ont été présentées avant le dîner, en séance plénière, et a été poursuivie tard dans la soirée. De mon point de vue, les discussions se sont avérées utile, cependant, certains ont exprimé la nécessité de poursuivre le processus. Par conséquent, nous avons convenu que dès le lendemain nous devrions avoir une réunion quotidienne matinale, et nous avons commencé à recueillir d’autres idées à réaliser plus tard.

Cliquer sur les images images pour les agrandir et lire les textes :

julie_roman_cristina _seydou_luzja_fred_wb
Roman – Cristina
Seydou – Luzja – Fred
lazlo_marta_janek_alexis_wb
László – Marta
Janek – Alexis
lukasz_joanna_bea_wb
Łukasz – Joanna
Beáta – Jarek
tomas_judit_edyta_ nils_wb
Tomas – Edyta
Judit – Nils

Julie Chovin – Jaune Aveugle

Plavec : au de-là des cartes par Agathe Tournier-Desmesure

En cherchant ma porte d’entrée au projet, je suis retombée sur mes outils de base : la représentation en plan comme base de travail, à confronter à la réalité du terrain. C’est à partir des vues en plan de Plaveč découvertes les unes après les autres que je propose cette lecture du village, qui peut ouvrir des pistes de travail.
GEOGRAPHIE
Cette photographie du village prise de la colline voisine a surpris tout le monde : la courbe de la rivière était elle réelle, ou bien était elle due à une déformation de la prise de vue ?
Les premiers pas dans le village ne laissaient pas percevoir cette forme : le plan en damier avec les rues orthogonales semblait en contradiction avec cette image. En rentrant le soir, j’ai regardé les cartes des autres villes traversées au cours de notre périple jusqu’à Plaveč, et je me suis arrêtée sur la carte de Ljubljana : sa composition urbaine colle parfaitement à sa géographie.
Le point focal est le château, au sommet d’une colline, la rivière la contourne, les routes la contournent et la rejoignent, et tout coïncide ! Alors pourquoi à Plaveč cette contradiction entre la géographie et la structure du village ?
STRUCTURE
Le livret “officiel” remis par le maire comporte un plan du village, qui montre bien la zone “habitée”, que l’on peut imaginer organisée le long des rues, qui elles seules sont représentées. Ce plan m’intrigue aussi, car la plupart des rues semblent fermées par un trait noir à leur extrémité. Le village apparait comme un ensemble fini.
Qu’en est il vraiment ? En allant au bout de ces rues, on découvre qu’une nouvelle rue prolonge la rue Janka Krala, qu’un chemin piéton prolonge et relie les rues Vansovej et Janosikova, et surtout dessert toutes les parcelles cultivées par les habitants du quartier.
FRONTIERES
C’est en empruntant ces chemins qu’on découvre ce qui forme la limite nord du village ! Et oui, vous l’avez deviné : c’est bien la voie ferrée qui crée ici la frontière du village !
Doublée d’une ligne à haute tension, la voie ferrée dessine une véritable barrière surélevée infranchissable. Pourtant elle est bien inexistante sur le plan “officiel” !
FRANGE
Quel est le statut de cette zone entre deux, entre village bâti et chemin de fer ?
S’il n’est pas représenté sur la carte, il n’est pas non plus à l’abandon : la moindre surface est cultivée, avec des petites parcelles de cultures variées.
Espace commun partagé ? Parcelles rattachées à chaque maison ? Terrain approprié par les habitants ? En tout cas, contrairement aux jardins des maisons, ils ne sont pas clôturés ! De l’autre côté, la zone.
OUVERTURES
En rentrant le soir j’ai complété le plan avec les observations de la journée, pensant que je n’avais pas encore arpenté les 3 routes “ouvertes” dessinées sur le plan, et que ça serait pour le lendemain. J’ai comparé ce petit plan à la carte détaillée de la région, et l’observation de cette nouvelle carte m’offre une nouvelle intrigue :
Ces 3 rues ouvertes représentées comme pouvant se prolonger, amènent chacune vers un autre mode de transport :
— la ligne de bus sur la route principale au sud, par le pont au dessus de la rivière.
— la gare, au nord-est.
— l’aérodrome, à l’ouest !
Mais qui vient à Plaveč en avion ?

Plavec : Beyond the maps by Agathe Tournier-Desmesure Plavec : Beyond the maps by Agathe Tournier-Desmesure Plavec : Beyond the maps by Agathe Tournier-Desmesure

Julie Chovin – Plaveč // Hollywood

Julie Chovin - Plaveč Julie Chovin - Plaveč Julie Chovin - Plaveč

Beáta Kolbašovská and Lujza Magova
Video tutoriel pour un dictionnaire touristique slovaque
Leçon 1- Commander au café

Dobrý deň– Hello [do-bree dhenh]
Volám sa Bea– My name is Bea [vo-laam sa Be-a]
Toto je Lujza– This is Lujza [to-to ye Loui-za]
Lujza je moja kamarátka– Lujza is my friend [Loui-za ye mo-ya ka-ma-raa-tka]
Toto je strom– This is the tree [to-to ye strom]
Strom je vysoký– The tree is tall [strom ye vy-so-kee]
Jedno pivo– One beer [yed-no pe-vo]
Dve pivá– Two beers [dve pe-va]
Slivovica– Plum brandy [slee-vo-vee-tsa]
Ďakujem– Thank you [dha-ku-yem]
Dovidenia – Goodbye [do-ve-dhe-nhy-a]

Fred Desmesure – Le village

PLAVEC 01- Photo Fred Desmesure PLAVEC 06 - Photo Fred Desmesure
PLAVEC 11- Photo Fred Desmesure PLAVEC 05 - Photo Fred Desmesure PLAVEC 02 - Photo Fred Desmesure
PLAVEC 10 - Photo Fred Desmesure PLAVEC 09 - Photo Fred Desmesure PLAVEC 03- Photo Fred Desmesure
PLAVEC 07- Photo Fred Desmesure PLAVEC 04- Photo Fred Desmesure PLAVEC 08- Photo Fred Desmesure

Match de Foot

Les membres d’une des équipes se sont travestis pour dénoncer le sexisme, le racisme et le nationalismes des participants Français (!!!!!)
Ce match a créée un clash entre les participants au workshop. Les français n’ont pas compris pourquoi ils étaient accusés de tels maux. On peut dire qu’à partir de ce moment deux groupes se sont crées au seins des participants…

Agathe Desmesure – Anecdote

Après que Marta et Tomas nous ai quitté pour aller chercher du materiel à Cracovie, j’ai pris en stop un jeune homme sur la route. Il était suédois, avait un grand sac à dos avait voyagé à travers toute l’Europe train avec le passe Inter-Rail. Persuadé que le train pouvait le transporter en Pologne comme il l’avait lu sur la carte, il avait été forcé de continuer par la route. Je lui ai suggéré de faire un arrêt à Plavec, pour partager son expérience avec notre groupe d’artistes, mais il a préféré continuer sa route! Solo!

Seydou Crépinet – Un monde construit

Plavec, 2013/07/20
Seydou Crépinet - A Constructed World

Łukasz Jastrubczak – Several motives on letter S – experimental Studio of polish radio

Łukasz Jastrubczak – Several motives on letter S – Antology of Slovak Electroacoustic Music